Cotation 2

Les informations résultant des seules ventes aux enchères peuvent donner une indication, cependant, ces dernières restent incomplètes, rarement significatives et représentatives. Les œuvres d’art qui sont vendues le sont parfois dans des conditions discutables, sujettes à des situations conjoncturelles particulières, le plus souvent par un manque d’acheteurs potentiels, ce qui ouvre, malgré l'attention des commissaires priseurs, la porte à des opérations incontrôlées négatives, ou au contraire à des actions spéculatives aléatoires.

Comment fixer, sur le marché de l’art, la cotation la plus précise, la plus formelle et la plus opposable ?

La première observation, c’est qu’il ne faut pas confondre « enchère » et « cotation ».
L’enchère résulte d’une vente orchestrée par une SVV (Société de vente volontaire) telle que Sotheby’s, Christie’s, Drouot Richelieu, Cornette de St Cyr par exemple….. La vente publique fait l’objet d’un procès verbal, le montant en est connu de tous et des publications comme Art-Price, Akoun etc.….vous donnent une information formelle sur la date, le lieu et le montant.

En fonction des conditions, malgré la vigilance des commissaires priseurs, les résultats peuvent être très variables.
Il existe en effet un grand nombre de pratiques qui permettent à des artistes de se « surévaluer » artificiellement.
Les œuvres majeures ou de grandes valeurs ne sont évidemment pas concernées par ces pratiques.

Prenons l’exemple d’un artiste qui s’organise pour surenchérir sur « une seule œuvre » par l’intermédiaire d’un « ami » qui pourra ainsi faire monter l’enchère trois, quatre fois ou plus que le prix « courant » du marché, nous obtiendrons évidemment un prix très peu représentatif de la valeur réelle du tableau et encore moins de l’œuvre toute entière. De la même manière, la mise en vente d’un seul tableau sur un ensemble de deux cents peut-elle anticiper le prix du reste de la collection ?
A l’opposé, une œuvre « ravalée » alors que le public est venu exclusivement pour une autre sur laquelle toute l’attention a été concentrée, sera-t-elle pour autant à jeter à la poubelle ?

Egalement reconnues, les cotations issues des seules ventes aux enchères peuvent quelques fois faire l'objet d'un écart important avec la réalité économique.
Les Cotations par expertise font l'objet d'une étude rationelle et approfondie, protégeant ainsi l'intérêt des deux parties.

1 / 3 / 4 / 5 / 6


Copyright © 2005 - 2017 Cambridge Expertise Ltd. Tous droits réservés.